1ère étape: faire l’état des lieux de son compte en banque.

analyser sa situation financière

Avant de vouloir gagner plus ou dépenser moins, il faut y voir plus clair dans ses dépenses, vos frais réguliers, vos factures.

Tenez-vous un cahier de compte? Savez-vous combien vous dépensez dans chaque secteur de votre vie? Logement, nourriture, loisirs, vêtements, sorties, déplacements…etc…? Avez-vous un budget attribué à chacun de secteurs?

Peut-être que comme moi auparavant et comme beaucoup d’autres, vous n’avez aucune idée de comment vous dépensez votre salaire et êtes tout surpris quand vous découvrez l’état de vos comptes en fin de mois?

Pour y voir plus clair, il faut menez l’enquête. A la manière d’un inspecteur, vous allez relevez minutieusement les indices pendant quelques temps pour élucider votre problème: où part votre argent? Qui ou quoi vous ponctionne tout votre salaire si durement gagné?

La méthode consiste à noter pendant 1 à 2 mois tout ce que l’on dépense: factures, crédits…. ainsi que les courses, pain, gouter, vêtements, livres, revues, café ou verre, resto, timbres….etc…
Puis faire un bilan chiffré par type de dépenses, voire éventuellement faire des camemberts ou graphiques pour plus de visibilité.

Séparez une page en deux colonnes: celle de gauche (peu large) pour les recettes.

En effet, la liste de recettes peut pour certains se limiter à une ligne: le salaire. Dans les recettes, vous pouvez ajouter: ASSEDIC, CAF, rentes locatives ou autres, gains de vide grenier ou vente en tout genre, argent cadeau (anniversaire, Noel…), prime à l’emploi, remboursement sécu…….Tout ce qui entre dans votre porte monnaie ou sur votre compte en banque.

Dans la colonne de droite, plus large, notez vos dépenses.

Commencez par les dépenses automatiques (abonnements ou prélèvements): Loyer, téléphone, internet, EDF, assurances, eau, remboursement de crédit…..puis créez des catégories pour les autres dépenses: alimentation, essence, sorties (resto, bar, ciné….), cotisations (asso. sport, loisirs…;) à diviser en 12 et étaler sur l’année, vêtements, petits achats (boulangerie, revues, livres…..), tabac (si vous fumez)…..

Ensuite, analysez: On additionne par catégorie.

Faites des graphiques ou camemberts si vous voulez pour voir comment se partage en pourcentages votre budget. Comparez les recettes et les dépenses. Etes-vous en compte créditeur ou débiteur à la fin du mois? Notez ce qui nous coûte cher? Comment pourriez-vous dépenser moins ? De quoi pouvez-vous vous passer ?

Demandez-vous  quoi faire de l’argent qui reste s’il en reste. Voyez comment équilibrer votre budget si vous êtes dans le rouge.
Préparez un budget pour les mois suivants en plafonnant les dépenses :

Colonne CREDIT, notez votre salaire et toute autre entrée d’argent réelle ou prévisible.

Colonne DEBIT notez les dépenses « obligatoires »: loyer, EDF, eau, assurances, tel….

Colonne DEBIT encore, ajoutez le remboursement de crédits que l’on essaie de fixer à 20% de son salaire.

Colonne DEBIT toujours déterminez la somme que vous allez mettre de côté chaque mois: 10% mini de votre salaire.

(Pour comprendre pourquoi cette répartition : 20% et 10%, cliquer ici)

Puis, déduisez des recettes  la somme de ces trois catégories et vous obtenez le « solde disponible ».

Ensuite c’est très simple, il suffit de faire en sorte que toutes les autres dépenses tiennent dans ce « solde disponible ».

Colonne DEBIT (encore) établissez un plafond à ne pas dépasser pour chaque type de dépenses : nourriture, vêtements, sorties (resto, bar, ciné…), essence, petits achats…..

Tenez-vous à votre budget. Si  chaque mois vous débordez dans un domaine,  analysez les dépenses de celui-ci pour voir si elles étaient nécessaires ou non. Si oui, alors révisez votre budget. Si non, et bien  retenez-vous de faire cette dépense.

Une astuce: Chaque fois que vous voulez acheter quelque chose demandez-vous: « En ai-je vraiment besoin? » « Cet objet peut-il être emprunté ou loué? » « Serais-je plus heureux si je l’achète? » ou bien « Suis-je conditionné à vouloir cet objet? Par la pub? Par la société? » « Est-ce bon pour moi? »  » est-ce que j’achète pour me réconforter? me récompenser? »

Vous verrez alors votre avidité à acheter et posséder s’évanouir d’un seul coup et vous ne vivrez plus les remords face à des achats que vous auriez effectués compulsivement.

Une fois que vous aurez fait ceci, vous trouverez des conseils pour diminuer vos dépenses (ici) et/ou augmenter vos ressources (sans forcément travailler plus), ici.

 

Afin que je puisse répondre prochainement à vos besoins, laissez moi un message en commentaire ci-dessous pour partager:

– vos constatations après avoir effectué votre “état des lieux de compte en banque”.

– quelles sont vos plus grosses dépenses mensuelles?

– quelles dépenses pensez-vous qu’il est impossible de réduire?

……

6 thoughts on “1ère étape: faire l’état des lieux de son compte en banque.

  • J’ai mené moi-même l’enquête sur mes propres dépenses, et voici le résultat en pourcentage de mon budget:
    – Logement = loyer, assurance, EDF, Eau, Poubelles, Taxe d’habitation = 32%
    – Communication = internet-tel fixe-tel portable: 3%
    – Alimentation + hygiène = 16%
    – Déplacements = crédit voiture-assurance-essence-train-bus : 20%
    – Loisirs = resto-ciné-bar-sport-livres-théâtres…: 10%
    – Vêtements = 5%
    – Voyages = 14%
    – Epargne = 0%
    Je constate que mes 2 plus grosses dépenses sont le logement et les déplacements. Et à eux deux ils représente plus de 50% de mon budget. Et je n’ai pourtant pas des goûts de luxe = un logement sans prétention et une vieille ZX (avec laquelle je fais peu de km).
    Je remarque que mon budget voyage est assez conséquent, mais c’est normal, c’est ma passion. Et j’aimerais voyager plus, alors il va falloir trouver une solution 🙂

  • Hello,
    « Paie-toi avant tout » : c’est un principe de base que j’ai mis en pratique pour bien gérer son argent (c’est pas de moi, c’est ce que j’ai entendu de plusieurs conseillers sur l’argent). Cela signifie que lorsque je touche mon salaire, je me verse une épargne tout de suite (par prélèvement automatique vers un compte d’épargne par exemple).
    Si on attend la fin du mois pour épargner « ce qui reste », il y a fort à parier qu’on ne va pas épargner beaucoup…
    L’idée c’est de commencer petit (10 ou 15 euros par mois) et d’augmenter progressivement pour atteindre un montant d’épargne mensuel qui soit acceptable pour son train de vie.
    Bon courage dans ton aventure !

    • Oui, tu as raison. C’est ce que j’écris aussi dans cet article ( http://epicurien-autonome.fr/comment-gagner-son-independance-financiere/):
      mini 20% de son revenu pour les remboursements de crédit et 10% de côté pour soi. C’est ce que je ne faisais pas avant d’avoir lu un certain livre dont je parlerai bientôt sur ce blog. Aujourd’hui je suis à 10% de remboursement de crédit et 1,5% de côté. Mais je travaille à corriger cela.

      Du coup j’ai mis en place depuis un prélèvement automatique de 10€/mois pour le moment.

      • Ha oui, j’avais oublié que tu l’avais déjà écrit (et pourtant je l’avais déjà lu cet article !)
        C’est chouette si tu arrives à mettre un peu d’argent de côté de manière régulière. Moi je sais que cela me rassure de savoir que j’ai cet argent sur lequel je peux compter en cas de pépin. Plus que l’argent en lui-même, c’est la sérénité que cela me procure qui me plait dans le fait de mettre cet argent de côté.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *