Retrouver son pouvoir pour s’épanouir

 

L’un des plus grands facteurs de frustration de nos jours est le sentiment de ne rien pouvoir faire, d’être coincé. On aimerait quitter son travail mais on a les factures à payer. On aimerait partir plus souvent en vacances, voyager, mais on a que 5 semaines de vacances par an…..Alors on est frustré et on râle. On râle contre son patron, son conjoint, ses enfants, le système, les français, les chômeurs, les….Bref, les AUTRES. Tout est de la faute des autres.
Tant et si bien que Christine LEWICKI a créé le blog “
J’arrête de râler « .

Et que découvre-t-on? Que l’on râle parce que l’on est frustré, ou que l’on n’arrive pas à demander ou agir pour obtenir la satisfaction de nos besoins, de la même façon qu’un bébé pleure parce qu’il ne peut agir ou s’exprimer autrement.
Or en tant qu’adulte, nous devrions être autonome et agir ou demander pour obtenir ce que nous voulons. Mais il semblerait que quelque chose ne se passe pas comme il faut. Aurions-nous perdu notre pouvoir d’agir?

Il existe 3 niveaux de conscience. Le saviez-vous? Et donc 3 façons d’aborder la vie. Et l’une d’entre elle permet de retrouver son pouvoir, sa liberté.

Pouvoir

Photo d’alan9187, pixabay

Alors si vous aussi vous voulez retrouver vos super-pouvoirs et être épanoui, lisez ce qui suit.  

1. Premier niveau de conscience

Nous ne remettons pas en question les règles et valeurs de la société dans lesquelles nous vivons, de notre entourage, du groupe. Nous les acceptons et nous adaptons, tant bien que mal. Jusqu’au jour où…..

2. Deuxième niveau de conscience

C’est la prise de conscience.  Nous voyons les injustices, les incohérences de la société, de nos parents, du système scolaire, des institutions, des politiques…. et nous nous rebellons. Nous sommes en colère, nous l’exprimons, nous râlons, crions, nous manifestons. Le conflit émerge.
Mais il semble alors souvent impossible de changer quoique-ce-soit malgré notre rébellion. Cela engendre encore plus de colère et un sentiment d’impuissance et d’amertume. Jusqu’à ce que…..

3. Troisième niveau de conscience

Nous retrouvons notre pouvoir. Nous faisons des choix et agissons de manière à respecter et faire respecter nos valeurs et nos besoins et construisons la vie qui est bonne pour nous. C’est la meilleur manière pour s’épanouir.

Pour éclaircir ce concept, je vous propose un exemple:
Les pesticides empoisonnent notre alimentation, les terres, l’eau de nos rivières….
Nous pouvons adopter l’une de ces 3 attitudes:
– manger ces aliments néfastes pour notre organisme en nous disant que si on nous les vend c’est que ça ne doit pas être si nocif que cela pour la santé, ou que de toute façon les pesticides sont partout, qu’on n’a pas le choix, mourir de ça ou d’autre chose…..
– râler contre les agriculteurs, les politiciens, les multi-nationales qui n’ont aucun scrupule et nous empoisonnent, mais continuer d’acheter des aliments malsains parce qu’ils sont moins chers. Et manifester ou signer des pétitions pour l’arrêt de l’utilisation des pesticides, et être quelquefois heureux, mais le plus souvent déçus, selon les décisions qui auront été prises par les élus, et que nous ne maitrisons pas. Frustration quand tu nous tient. (Attention, je ne dis pas que signer des pétitions ne sert à rien. Ca a quelquefois des effets positifs. Mais ça n’est pas suffisant).
– arrêter de râler et agir (et donc influencer le monde), c’est-à-dire manger bio, et ainsi protéger sa santé, aider les agriculteurs bio à développer leur entreprise, faire baisser les quantités de pesticides utilisés, et encourager l’agriculture bio en montrant par nos achats qu’il existe un marché. Ainsi par nos achats, nous pouvons influencer l’avenir de l’agriculture et nous nous respectons en même temps. Nous ne sommes plus frustrés, car plus victimes. Nous retrouvons notre pouvoir dans l’action.

Laquelle de ces attitudes vous rendrait le plus épanoui et en bonne santé selon vous?

4. Discerner ce sur quoi nous avons le pouvoir d’agir

Mais attention, retrouver son pouvoir d’agir est important, mais il faut aussi orienter son action sur ce qu’il est possible de faire.

« Mon Dieu, donne moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d’ accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux. »
Marc Aurèle

Ainsi, pour économiser son énergie et utiliser son pouvoir à bon escient, il faut distinguer ce sur quoi nous pouvons agir. C’est pour cela que l’action décrite au 3ème niveau de conscience est plus efficace que celle du 2ème niveau. Car elle s’oriente vers ce qui est possible. Râler contre une multinationale polluante et faire signer une pétition pour sa fermeture a peu de chance d’aboutir. C’est souvent de l’énergie dépensée pour rien et qui n’aboutira qu’à de la frustration et de la colère.
Décider de ne plus acheter de produits issus de cette entreprise, ou pollués par les pesticides qu’elle a fabriqués et vendus, c’est en notre pouvoir. Et c’est une manière d’inciter les autres producteurs à produire sans ces pesticides. Et ainsi, en faire diminuer l’utilisation.
Et il y a des choses sur lesquelles on ne peut rien. Par exemple la pluie, qui empêche la balade du dimanche. Râler sur le mauvais temps ne fera que gâcher notre journée (et peut-être aussi celle de ceux qui nous entourent et subissent nos plaintes).
Mais on peut agir sur notre état d’esprit. Si la balade du dimanche est compromise, retrouver son pouvoir c’est s’adapter. Par exemple faire un gâteau et inviter des amis pour un après-midi jeux au coin du feu, ou aller au cinéma ou tout autre programme sur lequel la pluie n’aura pas d’effet négatif.

agir - passer à l'action

Photo de geralt sur pixabay

5. Agir et retrouver son pouvoir

Qu’est-ce qui vous frustre dans votre vie?
Dans quel domaine avez-vous vous l’impression d’être coincé?
Maintenant que vous l’avez repéré et que vous connaissez les 3 niveaux de conscience, demandez-vous:
– A quel niveau de conscience je me place par rapport à ce sujet en particulier?
– Y-a-t’il un moyen pour moi d’agir, de retrouver mon pouvoir et de faire quelque chose pour changer la situation, la faire évoluer et être plus épanoui? soit en agissant sur la situation elle-même, soit en modifiant mon action pour l’adapter à la situation plutôt que la combattre.

En répondant à ces deux questions ci-dessus, vous trouverez le chemin vers votre pouvoir et votre liberté.

Vous pouvez approfondir cette notion de niveau de conscience en lisant l’article  “Chemin vers soi “.

Ecrivez en commentaire comment face à une situation vous avez retrouvé votre pouvoir d’agir.
Ou bien partagez une situation qui vous pose problème afin que je vous aide à trouver une piste.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *