Chevaucher le tigre ou le difficile chemin vers soi

 

 

tigre et dragon

Symbolique du combat entre l’esprit (le tigre) et le dragon (l’égo).

Vous avez l’impression d’être différent ou incompris? Vous ne vous sentez pas entendu dans votre besoin de changement? Vous avez l’impression de traverser une crise? Vous êtes perdu, ne savez plus dans quelle direction aller? Vous sentez qu’il est urgent pour vous de faire quelque chose, que votre vie ne vous convient plus?

Je vous ai promis dans un précédent articleMieux se connaître pour s’épanouir des articles et outils sur la connaissance de soi, afin de mieux appréhender les virages de votre vie. 

Et bien je vais vous partager une découverte très intéressante que j’ai faite, et qui m’a permis de ne plus me sentir “étrange”, “bizarre” ou “fragile”. Au contraire, elle m’a permis de comprendre mes forces, mon potentiel, le sens de mes expériences passées, de mes “crises existentielles” ou “déprimes” passagères, et donc de mon chemin de vie.

Cette grande découverte s’appelle la “désintégration positive”.

 

“Kazimierz Dabrowski (1902 – 1980), polonais, psychologue, psychiatre,  physicien,  écrivain et  poète, a développé le concept de la Désintégration positive, une approche nouvelle du développement de la personnalité.

Il a étudié un large éventail de personnes qu’il a identifiées comme présentant un développement avancé de la personnalité et du caractère.  Et il a développé une théorie avec cinq niveaux descriptifs, allant des plus bas niveaux observés jusqu’aux plus hauts, et en a tiré une explication sur la façon dont le développement se produit par la désintégration positive. “

 

1- Qu’est-ce que la “désintégration positive”?

 

“Dans ses études de la personnalité, Dabrowski a constaté que la plupart des individus évolués qu’il a observé avaient une histoire personnelle comprenant des niveaux de conflits très élevés avec la société, et des conflits internes qui ont conduit à de fortes psychonévroses: fortes angoisses, insécurités et dépressions. “

Ces individus avait une personnalité très marquée et présentaient en parallèle une hyperstimulabilité. Cette hyperstimulabilité s’exprimait comme une réponse plus forte aux stimuli et une réaction à des stimuli plus faibles.

Cette hyperstimulabilité est :

–  sensorielle,

– émotive, 

– intellectuelle,

– imaginative,

– psychomotrice.

Cela entrainait des expériences intenses voire  des psychonévroses.

Dabrowski a ensuite identifié un certain nombre de facteurs qu’il estime nécessaires pour provoquer un développement avancé, et il les a appelés “potentiel de développement”, nécessaires pour pousser le développement de l’individu vers l’avant.

Un principe de base de la théorie de Dabrowski est que la plupart des gens font généralement l’expérience d’une intégration  primaire (initiale) = adoption des moeurs et normes sociales en vigueur.

La personne moyenne accepte ces normes sociales externes et vit selon elles avec peu de doutes ou de conflits. Alors que, stimulées par leur potentiel de développement, les personnes  observées par Dabrowsky entrent en conflit lorsque leurs perceptions et valeurs internes en cours de développement se trouvent être en opposition avec les normes extérieures et les moeurs qui leur avaient été inculquées. Ces personnes passent par des périodes qu’il décrit comme la désintégration positive = défience et éventuellement désintégration de “l’intégration primaire”, conduisant à des périodes de profonde réflexion et d’introspection.

La désintégration positive est favorisée par l’émergence  de nouvelles valeurs, buts et objectifs  que l’individu s’est créé. En fin de compte un idéal de la personnalité particulier émerge, qui représente le type de personne que l’individu veut s’efforcer de devenir.

Le développement avancé est décrit comme une intégration secondaire = adéquation entre les choix de vie de l’individu et ses propres valeurs, objectifs et idéaux. “

Donc en gros, la désintégration positive est un genre de crise (crise existentielle, dépression…) permettant de quitter un niveau d’intégration pour accéder à un niveau supérieur, c’est à dire d’accéder à un plus haut niveau de développement personnel.

Cette capacité à accéder à des niveaux supérieurs de développement est favorisé par le “potentiel de développement” de chacun.

Ce potentiel de développement serait plus important chez les individus pourvus  d’hyperstimulabilité, d’ aptitudes et talents spécifiques, et d’une forte motivation pour un développement autonome ou « troisième facteur » (nommé ainsi par Dabrowsky).

 

2- Les 3 facteurs de développement de la personne

 

Le 1er facteur: les pulsions biologiques. L’énergie et les capacités sont dirigés vers la réalisation de buts personnels qui reflètent les instincts les plus bas et le moi biologique, dont le but primaire est la survie et l’avancement personnel.

2ème facteur: adhésion non critique et une conformité aux conventions sociales. Les valeurs, les moeurs, et la conscience ne sont pas interne à l’individu. Le comportement et les talents et la créativité personnelle sont dirigés vers des formes qui suivent et supportent le milieu social existant.

Ces 2 facteurs caractérisent la grande majorité de la population et correspondent  au niveau 1 d’intégration, dit aussi “intégration primaire” et défini plus haut.

3ème facteur: forte motivation pour le développement autonome. Adhésion à des valeurs personnelles réfléchies consciemment. Les talents personnels et la créativité sont mis au service de ses valeurs individuelles de haut niveau et de cette vision de comment la vie et le monde devraient être. La personne exprime avec énergie sa nouvelle personnalité autonome à travers l’action, l’art, les changements sociaux, etc.

Ce 3ème facteur permet à certains individus d’accéder à des niveaux supérieurs de développement,  allant du niveau 2 au niveau 5.  (niveaux d’intération secondaire)

Les talents et l’hyperstimulabilité sont des activateurs ou accélérateurs de développement. Mais le passage du niveau 1 au niveau 5 ne peut se faire que par des désintégrations (crises, dépressions, recherches de sens…) positives (car permettant d’accéder à un niveau supérieur).

 

3- Les 5 niveaux de développement de la personnalité.

 

____________________________________________________________________________________________

 

matrix

 

“Morpheus: Tu sais que le monde ne tourne pas rond sans comprendre pourquoi mais tu le sais. Comme un implant dans ton esprit. De quoi te rendre malade. C’est ce sentiment qui t’a amené  jusqu’à moi. Sais-tu exactement de quoi je parle?
Néo: De la Matrice..

Morpheus: Est-ce que tu veux également savoir ce qu’elle est ?
Néo: Oui

Morpheus; Elle est le Monde qu’on superpose à ton regard pour t’empêcher de voir la vérité.
Néo: Quelle vérité ?
Morpheus: Le fait que tu es un esclave Néo. Comme tous les autres, tu es né enchaîné. Le monde est une prison (…) pour ton esprit. Et il faut que tu saches que malheureusement, si tu veux découvrir ce qu’est la Matrice, tu devras l’explorer toi-même…C’est là ta dernière chance. Tu ne pourras plus faire marche arrière.

Choisis la pilule bleue et tout s’arrête, après tu pourras faire de beaux rêves et penser ce que tu veux, choisis la pilule rouge tu restes au pays des merveilles et on descend avec le lapin blanc au fond du gouffre.”

                                           ______________________________________________________________

Niveau 1:  “Le premier niveau est appelé intégration primitive ou primaire. Les personnes à ce niveau sont souvent influencées principalement soit par les forces prééminentes du premier facteur (hérédité, pulsions : sexe, agression, pouvoir), soit par les forces prééminentes du deuxième facteur (environnement social). Caractérisés par la conformité aux conventions sociales, le manque de réflexion et de critique, l’ajustement à “ce qui est”, et aussi  par l’égoïsme et l’égocentrisme, ceux dont le développement est au niveau 1 cherchent généralement la satisfaction de soi avant tout, justifiant les actions qu’ils poursuivent avec un genre de mode de pensée « je suis le centre du monde », ou, dit plus simplement, ils adhèrent fortement à l’expression « la fin justifie les moyens », parfois sans tenir compte de la gravité des « moyens ». Beaucoup de personnes qui sont considérées comme des « leaders » tombent dans cette catégorie.”

Niveau 2: “La désintégration est provoquée par une crise intense pouvant être liée à un gros stress ou un bouleversement dans la vie de la personne (accident, décès d’un proche, burn-out…). “Les logiques sociales ne prennent plus en compte ses expériences personnelles. Au cours de cette phase, l’émotion prédominante est le désespoir existentiel. La résolution de cette phase commence lorsque des valeurs choisies individuellement commencent à remplacer les moeurs sociales qui ont été enracinées par l’apprentissage, et sont intégrées dans une nouvelle hiérarchie de valeurs personnelles. Ces nouvelles valeurs entrent souvent en conflit avec les valeurs sociales précédentes de la personne.

Le passage du niveau 2 au niveau 3 implique un changement fondamental qui nécessite une quantité phénoménale d’énergie. Cette période est la croisée des chemins du développement : de là, on doit progresser ou régresser. La lutte entre les trois facteurs de Dabrowski reflète cette crise de transition : « Dois-je suivre mes instincts (premier facteur), ce que l’on m’a appris (deuxième facteur) ou mon coeur (troisième facteur) ? ». La réponse développementale est de transformer ses instincts les plus bas (les réactions automatiques telles que la colère) dans une motivation positive, de résister aux réponses sociales et apprises par coeur, et d’être à l’écoute de son sens profond de ce que l’on doit faire. ”

Niveau 3: “A ce niveau, nous assistons à l’émergence de la hiérarchisation, d’un ajustement croissant à “ce qui devrait être” et d’un mauvais ajustement croissant à “ce qui est”. Au niveau 3, nous observons l’émergence de l’étonnement en face de soi-même, l’inquiétude en face de soi-même qui sert à stimuler l’instinct de perfection de soi et celui  de l’insatisfaction à l’égard de soi, le sentiment d’infériorité vis-à-vis de soi-même (c’est à dire par rapport à ce qu’on sent qu’on devrait être), les sentiments de honte et de culpabilité, l’inadaptation positive qui aide au développement et est parallèle au besoin de s’orienter non pas vers « ce qui est » mais vers « ce qui devrait être ».

C’est à ce niveau que se manisfestent le plus de psychonévroses (dépression, hystérie, schizophrénie…).  Soit le potentiel de développement est fort, et la personne va pouvoir évoluer vers des niveaux supérieur, soit il va régresser vers le niveau 1 avec de gros risques pour sa santé mentale. “

Niveau 4: “La personne prend complètement le contrôle de son développement. Le développement involontaire et spontané du niveau 3 est remplacé par un examen délibéré, conscient et dirigé par soi-même. Les principaux dynamismes qu’on y rencontre sont : un niveau élevé de perception et de connaissance de soi, l’empathie, l’identification partielle avec autrui,la transformation psychique interne, le troisième facteur, l’éducation de soi et l’autopsychothérapie.

Ce niveau marque la véritable émergence du troisième facteur,  comme un facteur autonome « de choix conscient, par lequel on affirme ou rejette certaines qualités en soi et dans son environnement ». La personne réexamine consciemment son système de croyances existant et essaye de remplacer les vues et réactions automatiques et de bas niveau par des idéaux soigneusement pensés, étudiés et choisis. Ces nouvelles valeurs vont se refléter de plus en plus dans le comportement de la personne. Le comportement va devenir moins réactif, moins automatique et plus réfléchi au fur et à mesure que les choix comportementaux passent sous l’influence des idéaux que la personne a choisis.

Grand sens des responsabilités et de la justice. “

Niveau 5: Intégration secondaire

“Le cinquième niveau présente un caractère intégré et harmonieux, mais très différent de celui du premier niveau. À ce niveau le plus élevé, le comportement de la personne est guidé par des décisions conscientes, soigneusement pesées, basées sur une hiérarchie choisie et individualisée de valeurs personnelles. Le comportement se conforme à cette norme intérieure à propos de la façon dont la vie doit être vécue et, par conséquent, peu de conflits internes se présentent.

Les principaux dynamismes de ce niveau sont : l’empathie, l’autonomie, l’authenticité et un niveau très élevé de responsabilité.

L’individu de niveau 5 est très créatif.

 

En résumé, on pourrait comparer le niveau 1 (intégration primaire)  à l’innocence/ignorance, et le niveau 5 (intégration secondaire) à la sagesse/la plénitude de l’être.

Dabrowsky précise que selon lui, les 2 niveaux où l’être peut vivre l’harmonie sont le niveau 1 et le niveau 5.

– Au niveau 1 car l’individu se contente de vivre selon les moeurs sociales, sans les remettre en question et donc sans se poser de questions. Ils ne vit donc pas ou peu de conflits internes.

– Au niveau 5 car l’individu vit selon ses propres valeurs, fortes, en cohérence avec lui-même. Il est donc en harmonie avec lui-même.

Entre ces deux niveaux, l’individu est tiraillé. Ses valeurs internes évoluent et ils les remet régulièrement en question pour avancer. Ses conflits internes sont forts. Mais ses grandes avancées sont marquées par de vives joies. Et il est porté par ses découvertes, son évolution.

Il ne peut revenir en arrière que par des pirouettes très inconfortables qui le laisseraient tiraillé entre son besoin de développement, et son besoin d’harmonie. Mais il ne peut lutter contre son hyperstimulabilité et son extrême conscience des choses. Il risque de développer de graves psychonévroses s’il stoppe son développement ou tente un retour en arrière. “

 

4- Chevaucher le tigre.

 

tigres chinois

“L’homme ne nait pas libre mais il est libre de se libérer”

“Travailler sur soi est le seul moyen de se libérer et de devenir celui que, tout au fond de soi, on sait que l’on peut être.

Dans le taoïsme, on appelle cela “chevaucher le tigre”.

« Le tigre représente la force irrépressible qui fait mourir et renaître  en permanence tous les êtres.  En travaillant sur soi, on ose l’affronter plutôt que le fuir, on bondit sur son dos, on l’enfourche et on se fond dans sa force pour mieux orienter celle-ci pendant que s’éveille peu à peu la conscience de notre identité avec lui. »  Paul Degrys

CONCLUSION

Depuis cette découverte, je ne me sens plus comme  une extra-terrestre qui aurait atterri sur la mauvaise planète, ou  une utopiste en  pleine crise existentielle, ou une inadaptée sociale incapable de rentrer dans le moule.

Non, depuis, je ‘’chevauche le tigre”, j’utilise mon potentiel de développement, je passe par des désintégrations positives qui me permettent d’avancer vers un niveau supérieur de développement personnel, je chemine (malgré les obstacles/crises) vers un autre état d’harmonie (le niveau 5 tant espéré Sourire ), plus éclairée, basé sur l’autonomie, la liberté de vivre selon mes valeurs propres.

Et ça change tout.

 

Et vous comment vous sentez vous après cette lecture?

N’hésitez pas à nous le faire savoir en commentaire et à partager l’article avec des connaissances que le sujet pourrait toucher.

Vous pouvez aussi continuer votre lecture ici:  « Sommes-nous libres? »

 

Références de cet articles: “wiki-zebras crossing: Dabrowski” et “wikipédia: désintégration positive”

2 thoughts on “Chevaucher le tigre ou le difficile chemin vers soi

  • Salut Stéphanie,
    Super article!! Et quel travail de l’écrire! J’aime beaucoup l’image du Tigre comme étant « l’étape à passer », passer un cran en plus vers soi. Cette étape, j’en ai également écrit un article, avec d’autres mots. Si cela t’intéresse, voici le lien : https://femmes-creatrices.com/comment-savoir-quand-notre-projet-de-vie-ncessite-de-passer-ltape-suprieure/ . Cela me ferait plaisir d’avoir ton avis!
    Chaleureusement,
    Serena

    • J’ai lu ton article et il est très intéressant. Il donne un autre point de vue sur le besoin d’évolution.
      L’image d’être à l’étroit, d’avoir besoin de grandir, me plait beaucoup.
      Merci pour ce partage.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *