Mieux se connaitre pour s’épanouir

 

Etes-vous heureux?

Si vous êtes sur ce blog c’est que vous avez surement envie de changer quelque chose dans votre vie.
Mais souvent j’entends les gens se plaindre de leur travail, de leur vie, et quand je leur dis: « change », ils me répondent: « J’aimerais bien mais je ne sais rien faire d’autre » ou « Je ne sais pas quoi faire, je n’ai pas de passion qui pourrait me motiver » ou « Je ne peux pas », ou plein d’autres raisons que vous entendez certainement souvent où qui vous retiennent d’opérer ce changement. Je vous invite à compléter la liste en commentaire.

Pour répondre aux deux premières raisons évoquées comme cause du non changement, il faut d’abord bien se connaitre.

Pour ce qui est du « je ne peux pas », allez lire cet article: Les 9 blocages à dépasser pour réaliser vos rêves

 

1- Se connait-on bien?

 

NON, pour la plupart d’entre nous, nous avons perdu de vue ce que nous étions, ce que nous aimions et ce que nous voulions, à cause de ………… l’EDUCATION.

Car oui, la société, nos parents, l’école, le monde du travail…..attendent quelque chose de nous: que l’on soit civilisé, et que l’on réponde aux exigences de notre communauté, notre culture.

Chaque culture s’appuie sur des valeurs. Et ce sont ces valeurs que l’on va inculquer aux enfants, pour qu’ils se socialisent, c’est-à-dire qu’ils s’adaptent aux règles, lois et croyances sociales de leurs semblables.
Par l’éducation on apprend les codes sociaux , les comportements adaptés, ceux que l’on doit éviter pour ne pas être exclu ou puni. Et mieux on respecte les règles, plus on est récompensé et on a de chance de « réussir » selon la définition de notre communauté.

Enfant, on a des gouts, des envies, des capacités qui ne correspondent pas toujours aux attentes sociales ou familiales. Mais certains sont amenés à les abandonner à cause des croyances imposées par les adultes qui les entourent: « Mange, c’est très bon. » « Chanteur, ça n’est pas un métier », « Tu n’es pas assez grand pour être basketteur », « Il faut travailler dur à l’école et avoir des diplômes pour réussir dans la vie », « Arrête de rêver », « Faudra bien que tu t’adaptes et que tu fasses comme tout le monde », « La vie est ainsi », « Quand on est un homme on ne pleure pas », « La danse c’est pour les  filles », « Les filles ne sont pas bonnes en math », « Il faut souffrir pour être belle »…..et j’en passe car la liste est longue.

Et l’enfant finit par abandonner ses rêves, ses gouts, ses besoins, ses envies, pour se fondre dans le moule, être quelqu’un de bien, accepté, respecté, d’envié peut-être même. Et c’est ainsi que sur ce chemin de la réussite sociale, il perd de vue ce qu’il est, ce qui l’animait et le mettait en joie, ce pour quoi il était doué….

Alors maintenant que vous êtes des adultes, que vous avez bien appris tout ce qu’on voulait que vous appreniez et que vous deveniez, savez-vous qui vous êtes vraiment? ce que vous aimez? ce qui vous fait du bien? ce qui vous motive et vous donne de l’énergie et de la joie? ce pour quoi vous avez des facilités, des dons?

2- Apprendre à se connaitre.

 

La première chose à faire avant de changer quoi que ce soit dans votre vie, c’est de vous reconnecter à vous-même.
Si vous ne vous sentez pas bien dans votre vie c’est parce qu’elle ne vous ressemble pas, qu’elle ne correspond pas à vos valeurs et/ou à vos besoins. Vous avez fait comme beaucoup d’autres: ne sachant plus ce que vous voulez, vous avez suivi le modèle indiqué comme source de bonheur, de sécurité et d’épanouissement, par votre culture. 

Si vous marcher avec des chaussures pas à votre taille, ça ne peut être que douloureux ou inconfortable.  Alors que marcher dans les bonnes chaussures est si aisé. Si vous avez mal au pieds, vous changez de chaussures n’est-ce pas?

Alors si votre vie vous est inconfortable, qu’est-ce qui vous retient d’en changer?

Tout est tellement plus facile quand on est à sa place, quand on fait ce que l’on aime, ce pour quoi on est doué….

“Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper aux arbres, il passera sa vie par penser qu’il est idiot.” Einstein

Il est donc important pour être heureux, épanoui,  de savoir qui l’on est, de connaître ses forces, ses talents, ses goûts, ses valeurs…..

 

Alors:  QUI ETES-VOUS?

Pour le savoir, essayez de répondre à ces questions:

QUELLES SONT VOS VALEURS?

QUELS SONT VOS GOUTS?

QUELS ETAIENT VOS REVES D’ENFANT?

QU’AIMIEZ-VOUS FAIRE QUAND VOUS ETIEZ PETIT?

QUELS SONT VOS TALENTS?

QUELS SONT VOS FORCES?

POUR QUOI VOS AMIS VOUS DEMANDENT-ILS DE l’AIDE? CONSEIL?

QU’EST-CE QU’ILS APPRECIENT CHEZ VOUS?

QUELS SONT VOS BESOINS?

PAR QUOI  ETES-VOUS ATTIRES?

Cela vous est-il difficile de répondre à ces questions?
Il y a peu, j’en étais incapable. Vous aussi?
Mais j’ai fait des recherches et j’ai trouvé des outils très pertinents, qui m’ont aidée à me connaître, à définir mes besoins, à comprendre mon fonctionnement interne, et les valeurs qui y sont liées.

Pour les découvrir vous pouvez recevoir gratuitement mon livre « Trouver son chemin de vie » en entrant votre prénom et votre adresse e-mail dans la fenêtre sous cet article.


Pour être informé des articles à venir, abonnez-vous à ma page FB en cliquant sur l’onglet dans la barre de droite, puis cliquez sur « suivre » ou « s’abonner ».

Recherches utilisées pour trouver cet article:lhomme ne peut sépanouir dans linconfort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *