Mon 1er bilan vers l’indépendance financière et le bonheur

 

J’ai lancé mon défi mi-février. Pour en savoir plus, c’est ici.
Je vais donc vous faire part de mon premier bilan, après 1 mois 1/2 de défi.

Alors

Alors? L’indépendance financière, l’épanouissement personnel, c’est pour bientôt?

                                                                                                                                                                                          Photo de TeroVesalainen (pixabay)

1- « Faire le point sur ses finances »:

J’ai toujours eu l’habitude de faire mes comptes et de prévoir un budget. Mais je n’avais jamais transformé cela en pourcentages, graphiques ou camemberts. Je l’ai donc fait pour me faire une idée, en suivant la méthode indiquée dans l’article “1ère étape: faire l’état des lieux de son compte en banque.« .

J’ai été assez étonnée du résultat. Je me doutais que le logement et les déplacements représentaient une grosse part du budget, mais je ne pensais pas qu’ils allaient représenter la moitié de mon budget (respectivement 32% et 20%).
J’ai été surprise de découvrir que  mon budget en voyages était de 14%. Je précise qu’ en 2016, j’ai marché 1 mois sur le chemin de ST J. de Compostelle, en plus des vacances habituelles, et que les hébergements sur la partie françaises coûtent assez cher.

 

2- Me payer en premier et rembourser mes dettes:

L’un des objectifs de mon défi étant d’atteindre l’indépendance financière. Je tente d’équilibrer mon budget vers le 70% pour les dépenses courantes, 20% pour les dettes et 10% d’économies.
Pour en savoir plus sur l’équilibre budgétaire cliquez sur ce lien: « comment gagner son indépendance financière« .

En faisant mon bilan financier, j’ai remarqué que je n’attribuais que 10% au remboursement de mes dettes et 0% à mes économies. J’ai donc corrigé un peu le tir.

sauver de l'argent

                                                                                                                                                                                         Photo de Alexas_Fotos (pixabay)

“Se payer en premier est la première clef de l’enrichissement”

Se payer en premier en mettant de côté: Mon revenu étant très bas, ça me paraissait très difficile. Mais j’ai quand même mis en place un mini-virement sur un compte épargne (1,5% de mon revenu). Donc un de mes défis à relever pour les prochains mois est d’augmenter ce pourcentage jusqu’à arriver à minimum 10% de mes revenus.

Rembourser mes dettes: Mon remboursement de crédit (intégré dans le coût des déplacement puisque crédit voiture), représente 10% de mes dépenses (et donc de mon revenus). Pour le moment je n’ai pas augmenté mon remboursement mensuel. Mais je compte bien le faire dès que j’aurais réduit mes dépenses ou augmenté mes revenus.

 

3- Augmenter mes revenus:

J’ai appliqué certains des conseils donnés dans l’article « 15 actions simples pour augmenter vos revenus« .

–  J’ai demandé une augmentation: J’ai un emploi à temps partiel depuis plus d’un an. Lors qu’un bilan qualitatif, et une attribution de nouvelles tâches demandant plus de compétences, avec mon employeur, j’ai demandé une augmentation de mon taux horaire de 30%.  J’ai été étonnée de la facilité avec laquelle je l’ai obtenue.

J’ai fait des remplacements dans l’entreprise où je travail pour augmenter mon nombre d’heure et donc mon revenu.

J’ai participé à un vide dressing afin de « vendre ce qui ne sert plus et encombre les placards« : j’ai fait seulement 32€ de vente.
Une fois l’emplacement payé: 6€ , seulement 26€ de bénéficie pour une journée de 9h. Ce n’est pas cher payé. Il faisait beau, et comme c’était en intérieur, on a eu peu de monde. Une autre fois, la récolte sera peut-être meilleure. L’année dernière j’ai fait 2 vide-greniers. Lors du 1er je n’avais fait que 45€ de vente, et pour le second 96€. Donc c’est vraiment aléatoire.
Mais je ne regrette pas ma journée, car je partageais mon stand avec ma soeur et ma nièce. Nous avons papoté, et rencontré des gens sympa. L’argent gagné n’est qu’un plus, et j’ai débarrassé un peu les placards, sans jeter pour autant. Les pièces invendables, elles, sont parties au recyclage (borne croix rouges).

J’ai donné des cours de tapisserie: pour dépasser la peur (liée  au manque de confiance en moi, ma capacité à enseigner ce que j’ai appris) qui m’a empêchée de le faire plus tôt, j’ai décidé de commencer avec deux amis « cobayes », afin de voir comment m’organiser, quel matériel avoir à disposition, et être fin prête quand j’aurais des « élèves ».

 

4- Diminuer ses dépenses:

Pour y arriver,  j’ai suivi les conseils de l’article « 11 actions immédiates et faciles pour diminuer ses factures et dépenses« .

J’ai renégocié le taux de mon prêt. Je n’ai pas modifier la somme remboursée chaque mois. Mais ça fera quand même baisser le coût de mon crédit au final.

J’ai renégocié mon assurance voiture: 8€ de moins par mois, ce qui représente quand même 96€ par an.

J’ai réduit mes frais de déplacement (de façon un peu accidentelle): j’avais commencé en prenant le train quand je le pouvais et en optimisant mes déplacements.
Ma voiture étant tombée en panne, par la force des choses, j’ai diminué ma consommation d’essence.
J’habite à la campagne et cela m’a paru un assez gros défi. Finalement en utilisant mon vélo pour aller travailler et faire des courses, et en faisant du covoiturage avec mes amis pour mes loisirs (théâtre, sorties…), j’ai pu relativement bien m’en sortir. J’ai eu la chance qu’il fasse beau et doux. Et se déplacer à vélo est tellement agréable (j’en avais oublié le plaisir depuis mon retour de Montéal, où pendant 4 ans, je n’ai circulé qu’à vélo, à pied, en bus et en métro…).
Mais ne pas avoir de voiture pendant 3 semaines en vivant à la campagne m’a quand même isolée un peu de mes amis, et de mes loisirs.
J’ai aussi économisé environ 200€ de garagiste en faisant faire les réparations par mon père. Ca a pris 3 semaines, ok, mais ça ne m’a coûté que 40€. Le temps, c’est de l’argent dit-on.

retraite méditation

                                                                                                            Photo de mikegi (pixabay)

“Le bien-être est la première des richesses”

5- Etre plus épanouie:

Et oui, un de mes objectifs de défi est d’être plus heureuse. J’ai donc participé à un stage de méditation.

– Pour mon bien-être, j’ai décidé de participer à une retraite d’une semaine pour apprendre la méditation « en pleine conscience ». J’y ai appris bien plus que je ne le pensais. Notamment l’origine de la souffrance, les mécanismes qui y amènent et auxquels on peut « facilement » échapper. Je dis facilement car le principe est simple. Mais en réalité, nous sommes tellement conditionnés et habitués à fonctionner différemment que cela n’est pas si facile d’appliquer les connaissances acquises.

« Il y a un fossé bien plus grand entre la compréhension et l’action (la mise en pratique) qu’entre l’ignorance et la connaissance. »

Cependant, je me sens beaucoup plus sereine depuis cette semaine de stage intense, même si je n’arrive pas toujours à mettre en oeuvre au quotidien ce que j’y ai appris. C’est dans la continuité que les choses se font, par étapes. Il y a donc de fortes chances pour que je réitère l’expérience très bientôt.

BILAN

Bilan financier de la période = mi-février à mi-mars:
– Gains: vide dressing  + cours de tapisserie + augmentation de revenus (remplacements + taux horaire augmenté)
– Réduction des dépenses = essence, assurance voiture
Gain sur 1 mois et demi = 569€ = 380€ pour un mois
Dépenses supplémentaires (à mon budget habituel) = 145€
GAIN MENSUEL = 235€ pour mon 1er mois de défi.

victoire

                                                                                                                                                                                        

                                                                                                                                                                                                                   

                                                                                                                                                                                                                                        

Photo de HNDPTESBC (pixabay)

Bilan d’activité sur mon blog:
3 articles publiés (Aïe! je n’en suis pas à 1 par semaine. C’est que je passe actuellement beaucoup de temps à apprendre les subtilités techniques de la création et la gestion d’un blog).
1 livre lu dont vous devriez avoir le résumé d’ici peu sur cette page. (Je laisse le suspens sur le titre du livre, mais pour vous donner un indice, il traite de la gestion des finances personnelles).

 

Et vous: Avez-vous appliqué certains conseils donnés dans les articles précédant? En avez-vous eu des bénéfices?

Partagez nous vos résultats en commentaire.

Pour le bilan à 4 mois, c’est ici

 

 

 

 

Recherches utilisées pour trouver cet article:structurer son indépendance financiere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *