L’homme le plus riche de Babylone

Lhomme-le-plus-riche-de-Babylone

Parce que mon blog parle de liberté et d’indépendance financière, je tiens à vous parler du livre “L’homme le plus riche de Babylone”, de George S. Clason.

Comme beaucoup d’autres, je n’ai jamais eu d’argent de côté. D’une parce que mes revenus n’étaient (et ne sont toujours)  pas élevés, mais aussi parce que j’ai toujours un projet en tête dans quoi dépenser mon surplus de salaire.

La conséquence est que je dois continuer de travailler, indéfiniment, sans pour autant m’enrichir. Et donc, si je devais continuer ainsi, je n’aurais aucune chance d’être un jour libre et indépendante financièrement, car j’aurais toujours besoin d’un emploi et d’un salaire pour payer mes charges. Ce qui implique que je troque mon temps contre de l’argent, à un taux horaire toujours plus misérable, influencé par les crises et le chômage.

Mais heureusement, j’ai lu ce livre. Et il m’a beaucoup appris sur comment devenir libre, financièrement indépendant, et même devenir riche.

Je tiens à faire une remarque très personnelle sur le choix de ce livre dont le titre pourrait ne pas correspondre aux valeurs et style de vie que je défends.

En effet, la richesse est relative. Certains sont riches avec 2000€ par mois, d’autres ne se suffisent pas de 5000€. Si j’ai sélectionné ce livre, ça n’est pas pour promouvoir le « millionnérisme », mais l’indépendance financière, qui permet de se libérer de la contrainte du salariat et des dettes, et donc d’être plus libre.

Le livre débute avec le constat que font deux amis, habitants de Babylone,  l’un fabriquant de chars, l’autre joueur de lyre. Ils travaillent tous les deux, et pourtant leurs fins de mois sont toujours difficiles à boucler, et ils ne sont pas plus riches quelques années plus tard. Ils en concluent que s’ils ne sont pas plus riches c’est qu’ils n’ont pas essayé de l’être. Alors ils décident d’aller demander conseil à Arkad, l’homme le plus riche de Babylone. Car qui d’autre qu’un homme devenu riche peut enseigner la meilleur manière de s’enrichir? 

Arkad leur partage son savoir en l’illustrant de sa propre expérience, son histoire, ainsi que celles de certains de ses amis.

Voici ses enseignements:

1- Les 3 lois de l’enrichissement

– Paies-toi en premier. Mets de côté 10% de ton revenu et ta bourse grossira chaque mois. Chaque année, tu seras plus riche que l’année précédente.

– Fais fructifier tes économies en faisant travailler ton argent pour toi.

– Consultes les hommes sages qui ont l’habitude de faire fructifier l’argent.

2- Les 7 moyens de remplir une bourse vide

– Épargner 10% de son salaire.

– Contrôler ses dépenses, budgétisées sur 90% de ses revenus. Y inclure les nécessités, et quelques plaisirs sans dépasser 90% de son salaire. Les autres désirs n’ont pas besoin d’être satisfaits de suite.

– Faire fructifier son argent. Économiser ne rend pas plus riche, cela apporte une sécurité en cas de besoin urgent. Pour augmenter ses revenus, il faut faire fructifier son épargne.

– Protéger ses biens contre la perte: ne pas prêter ou investir auprès de n’importe qui sans être sûr de récupérer sa mise. Consulter pour cela des personnes expérimentées.

– Posséder sa propre maison. Emprunter l’argent et rembourser la même somme que vous auriez donnée en loyer à votre propriétaire.

– S’assurer d’avoir des revenus pour l’avenir, pour les jours où on ne sera plus capable de travailler: soit en investissant dans l’immobilier, soit en plaçant en banque avec un taux d’intérêt confortable.

–  Augmenter son habileté à obtenir des biens en se formant. Si on est salarié, on gravit les échelons et augmente son salaire. Si on est investisseur, on investira mieux.

3- Les 5 lois de l’argent

Mieux vaut apprendre à gagner de l’argent que de se la faire offrir sans effort. Dans le premier cas on saura toujours comment s’en procurer de nouveau. Dans le second, une fois l’argent dépensé on se retrouve démuni.

– L’argent vient volontiers et en quantité grandissante à celui qui met de côté 10% de ses gains.

– L’argent travaille de façon rentable pour le sage possesseur qui lui trouve une utilisation profitable.

– L’argent demeure sous la possession de son utilisateur prudent qui l’investit selon les conseils de l’homme sage.

– L’argent échappe à celui qui investit sans but dans des entreprises auxquelles il n’est pas familier ou qui ne sont pas approuvées par ceux qui s’y connaissent en gestion de l’argent.

– L’argent fuit l’homme qui le forcerait à d’impossibles gains et qui suivrait le conseil séduisant des fraudeurs et trompeurs, qui se fierait à sa propre inexpérience ou ses désirs romantiques d’investissement.

4- Prêter et/ou investir son argent

Avant de prêter son argent à des gens qui veulent investir, il faut s’assurer que:

– l’investissement ou l’entreprise est sur(e).

– l’argent pourra être récupéré en demandant un “gage” qui pourra être revendu an cas de non remboursement.

– l’emprunteur est une personne raisonnable et stable dans ses émotions.

– l’emprunteur a un emploi lui permettant de gagner de l’argent et donc de rembourser.

Le prêteur prête à ceux qui empruntent pour gagner plus d’argent mais pas à ceux qui empruntent pour rembourser leurs sottises.

Le prêteur ou investisseur ne doit pas investir tout son argent au même endroit et doit s’assurer de remettre son argent dans sa bourse.

5- Etre libre

Un homme est libre quand il est capable d’honorer ses dettes. S’il est endetté  plus que son salaire ne peut rembourser, il devient esclave.

Un homme libre trouve des moyens et solutions pour se libérer de ses dettes au plus vite et rester libre.

Le plan pour être libre et indépendant:

– Mettre 10% de ses revenus de côté.

– Réserver 20% de son salaire pour rembourser ses dettes.

– N’utiliser que 70% de son argent pour vivre au quotidien.

Ainsi, rapidement les dettes seront payés. Une fois les dettes payés on peut bénéficier d’une part plus importante de son revenu (au plus 90%) pour vivre ou bien mettre plus d’argent de côté.

 

6- Travailler pour être libre

 

A travers l’histoire de 3 esclaves à la philosophie différente quand au travail, l’auteur explique comment le travail permet de se libérer.

– L’un est rebelle et n’accepte pas d’être esclave. Pour se libérer il s’évade. Il est capturé et lunché jusqu’à la mort sur la place publique.

– Le second ne veut pas se tuer à la tâche et pense pouvoir survivre en faisant semblant de travailler et en s’économisant ainsi. Il finit aux travaux les plus difficiles, sans aucun espoir de s’en sortir vivant.

– Le troisième pense que travailler dur finira par porter ses fruits. Il arrive à se faire acheter au marché aux esclaves par un pâtissier qui lui apprendra son métier. A force de dur labeur il est respecté par son maître qui l’autorise à vendre un surplus de pâtisseries et garder le 1/4 des bénéfices, avec lesquels l’esclave pense pouvoir acheter un jour sa liberté. C’est finalement un de ses clients avec qui il a partagé sa philosophie et qui est devenu riche grâce à celle-ci, qui l’achètera et brisera le contrat d’esclavage pour lui redonner sa liberté en guise de remerciement.

 

Mon avis:

 

L’auteur, au travers des péripéties de ses personnages (employés miséreux, riches investisseurs, commerçants ou prêteurs d’argent,  esclaves, héritiers….) vivant à Babylone, aborde des sujets comme l’acquisition de l’argent, le travail, la gestion financière, l’investissement, de manière simple, imagée, concrète. Il démystifie le monde de la finance et rend le pouvoir à chacun d’améliorer sa situation financière et/ou de s’enrichir.

Il donne les clefs de bases. A chacun par la suite de renforcer sa connaissance. Mais il est aisé pour tout un chacun d’appliquer les méthodes simples fournies dans ce livre.

Lire ce livre a été un plaisir et une prise de conscience qui a changé mon rapport à l’argent.

Mon but n’est pas d’être riche, mais d’avoir suffisamment d’argent pour réaliser mes projets, mes rêves et sortir du salariat.  L’indépendance  et la liberté sont mes principaux objectifs.

Je compte donc appliquer les enseignements simples de ce livre.

Je vous encourage à le lire en entier. Il est court et amusant. Car le résumé que je viens de vous en faire, s’il vous apporte quelques clefs, n’est pas aussi explicite, et surement moins complet.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous, surtout si vous avez aussi lu ce livre.

 

Poursuivre avec les articles complémentaires ci-dessous:

Comment gagner son indépendance financière?

Faire l’état des lieux de son compte en banque.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *