Bilan 9 mois: beau fixe.

 

ascension

Ascension vers l’indépendance financière

Lors de mon dernier bilan, je venais de trouver un nouvel emploi et une sous-location dans une colloc.

Mon bilan financier était plutôt positif et je m’étais reconnectée à l’univers et avais bien l’intention de suivre le flow.

Alors qu’en est-il aujourd’hui?

Ai-je trouvé l’appart de mes rêves? Est-ce que mes finances sont toujours au beau fixe? Suis-je toujours “connectée”?

Les réponses ci-dessous:

1) Logement:

 

Je devais ne passer qu’un mois dans la collocation mais finalement, un des locataires, partant 2 mois, m’a proposé sa chambre jusqu’à fin août. J’ai donc pu me poser un peu, le temps de trouver un logement.

Dans le même temps, je vivais ma période d’essai dans mon nouveau job.

J’ai visité pas mal d’appartements pas très inspirants à des tarifs tellement déraisonnables. Il faut dire que je suis exigeante: environnement agréable et vert, calme, facilement aménageable et chaleureux, pas cher….

Résultat: arrivée à la fin de mon bail de sous-location, toujours pas trouvé d’appart.

Mais ça paye quelquefois d’être patient, exigeant et de croire en l’univers qui met sur notre route les bonnes personnes, au moment opportun.

Un ami m’avait parlé d’un studio qui allait être disponible. Il m’avait proposé de me donner les coordonnées de la propriétaire afin que je le visite. Je me décidais alors à les lui demander et j’allais visiter l’appart quelques jours plus tard. Il était parfait: joliment aménagé et meublé. Même la vaisselle était fournie. Et plus grand que je le pensais, avec une chambre séparée. Le tout pour un tout petit prix. J’ai dit oui de suite.

Tout fût au mieux dans le meilleur des mondes. Ce fût finalement encore par relations que les choses se réglèrent niveau logement.

 

2) Travail:

 

Coté boulot, je réalisais que je n’avais jamais travaillé 5 jours par semaines, et que c’était inimaginable que je continue ainsi: soirées trop courtes pour faire les courses, la cuisine et le rangement.  Week-ends empiétés par tout ceci. Horaires de bureau qui obligent à prendre des RTT pour toute démarche administrative ou RDV chez médecin, spécialiste….etc.

De plus je ne voulais pas avoir à choisir entre travailler ou voyager.

Donc, lors du renouvèlement de mon contrat, j’ai négocié  un temps partiel: 90% annualisé. C’est-à-dire continuer de travailler 37h30/sem mais avoir 24 jours de plus de congés par an. Ainsi avec 6 semaines de congés payés + 5 semaines de congés pour temps partiel et 3 semaines de RTT (puisque mon contrat de base est un 35h/sem), je cumule 14 semaines de congés par an. Un bon compromis non?

Et vous, vous avez pensé à demander à votre patron/chef un temps partiel pour changer de vie, rien qu’en changeant de rythme? pour avoir du temps pour vous?

 

BILAN:

 

J’ai trouvé exactement le logement que je cherchais à un prix défiant toute concurrence.

J’ai aménagé mon temps de travail afin d’équilibrer  travail/salaire et temps libre et pouvoir voyager.

Je peux ainsi écrire cet article dans l’avion de retour de Lanzarote, où je viens de m’offrir une semaine de vacances bien méritées après ces derniers mois mouvementés: surf, yoga, plage, visites au programme. Je rentre bien relaxée, et pleine de soleil.

OBJECTIFS:

 

Maintenant que j’ai réglé le problème de logement, stabilisé mes entrées financières et que j’ai retrouvé du temps pour moi, je vais pouvoir :

Publier plus régulièrement des articles.

– Établir un budget plus précis de mes dépenses, remboursement et économies.

Faire un gros tri: vendre, donner, jeter, afin de ne pas avoir à payer de lieu de stockage pour mes biens/affaires superflues. (Car je n’ai plus ni garage, ni atelier)

– Continuer de jeter des bouteilles à la mer afin que mes besoins et requêtes soient relayés, grâce aux lois de l’univers, et trouvent réponses sans efforts.

Créer mon tableau de visualisation pour mon année 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *